September 25, 2017

Vos vehicules de prestige

Si McLaren évoque à tous le sport automobile, la firme de Woking existe en tant que constructeur automobile grand public seulement depuis 2011. Au commencement, McLaren était le nom d’un pilote Néo-Zélandais, figure de l’époque des Gentlemen Drivers.

 

Bruce McLaren remporta les 24 Heures du Mans en 1966, disputa 104 Grands Prix de Formule 1 et monta à 27 reprises sur le podium avant de décéder sur le circuit de Goodwood en 1970, 4 ans après avoir fondé sa propre écurie engagée en Formule 1. Depuis, l’écurie a pris plus de 700 départs en Grand Prix, accumulé 12 titres pilotes et 8 titres constructeurs tout en marquant les esprits à travers les épiques duels entre Alain Prost et Ayrton Senna.

En 1992, McLaren Cars tenta une première expérience en dehors de la Formule 1 avec la McLaren F1. Une supercar trois places, propulsée par un moteur V12 fourni par BMW et officialisée comme voiture de série la plus rapide le 31 mars 1998 avec une pointe à 386 km/h. Cette automobile, radicalement déclinée en F1 GTR pour des écuries semi-privées, profita des conditions de course et météorologiques pour remporter les 24 Heures du Mans 1995, plaçant même ses 4 exemplaires aux 5 premières places.

En 2011, McLaren Cars, devient McLaren Automotive et présente sa première voiture de série grand public, la MP4-12C. Cette automobile d’exception est conçue et assemblée exclusivement dans l’usine de Woking, grâce à l’expérience du design et de la sportivité des équipes de l’ancien directeur de l’écurie de F1 : Ron Dennis. Success story, la MP4-12C devient Spyder en 2012 en attendant la remplaçante de la McLaren F1, nommée P1. Un supercar hybride devenu symbole de l’avenir des GT de demain.

À vous de le constater !

Marque
%d blogueurs aiment cette page :